À la une

Haiti: Des controverses sur les funérailles de Jovenel Moïse

image

Tous les acteurs politiques de la société haïtienne ne sont pas en accord sur la date officielle des funérailles du président Jovenel Moïse, programmée pour ce 23 juillet 2021. L'assassinat du président Jovenel Moïse le 7 juillet soulève des controverses.

Après les discussions concernant le véritable Premier ministre du pays, c'est la date des funérailles qui pose problème. Car, des acteurs de la société ne s'entendent pas sur la date programmée par le gouvernement démissionnaire de Claude Joseph.

Du nombre, il y a l'ancien deputé de Tabarre Garry Bodeau qui exige le report des funérailles jusqu'à l'aboutissement de l'enquête. Parallèlement, plusieurs organisations paysannes du grand Nord ont soulevé leur voix et requièrent de plus amples détails sur le dossier de l'assassinat du chef de l'État.

Stanley Lucas, un proche allié du régime PHTK, intervenant sur une station de radio de la capitale, s'aligne en ce sens. "On doit trouver les complices de l'assassinat du président, bien avant ses funérailles" a t-il precisé. Assez dur, dans son discours, il pointe du doigt des membres du secteur privé, de la classe politique et des agents de la Police nationale dont il considère comme complice dans cet acte odieux.

Par ailleurs, l'ex-première dame Martine Moïse ne s'est pas encore prononcée à ce sujet. Elle souhaite des funérailles solennelles, modestes, sans le support financier du trésor public, a-t-on appris. D'ailleurs, elle est de retour dans le pays, pour prendre part aux obsèques de son mari, après avoir été aux Etats-unis pour prendre des soins.

Exodenews est là pour vous informer!

image

Oberde Charles

Rédacteur

Laisser un commentaire





aucun commentaire pour l'instant