À la une

Le Premier ministre haïtien Claude Joseph démissionne, laisse la place à Ariel Henry

image

Le Premier ministre par intérim d'Haïti, Claude Joseph, a accepté de démissionner et de passer l'autorité à Ariel Henry, après une longue bataille pour le pouvoir. Des sources concordantes le confirment. Ariel Henry, neurologue de formation, avait été nommé Premier ministre par le regretté président Jovenel Moïse le 5 juillet, mais n'a jamais prêté serment.

Des jours de négociations entre les deux hommes pour savoir qui dirigerait l'autre moitié de l'île ont pris fin avec cet accord. Depuis l'assassinat du président Jovenel Moïse le 7 juillet, Claude Joseph a dirigé le pays, soulignant le besoin de stabilité. Sa revendication a été contestée par Ariel Henry.

Selon l'actuel ministre délégué, chargé des questions électorales et des relations avec les partis politiques, Mathias Pierre, Ariel Henry deviendra Premier ministre, tandis que le Premier ministre démissionnaire continuera d'occuper le poste de ministre des Affaires étrangères d'Haïti.

L'ancien candidat à la présidence a souligné : « Les négociations sur la composition du reste du gouvernement sont toujours en cours ; il n'y a pas d'annonce officielle pour le moment.

Il a également annoncé qu'un conseil du gouvernement se tiendrait cet après-midi pour choisir définitivement le nouveau gouvernement. Mardi, l'ancien ministre de l'Intérieur sera installé et le reste de son gouvernement sera dévoilé.

Ariel Henry était resté relativement muet concernant l'enquête sur la mort du président Moise. Cependant, tard, dimanche soir, il a publié un discours audio dans lequel il s'est adressé aux Haïtiens et a promis un nouveau gouvernement de coalition.

« Mes compatriotes haïtiens d'Haïti et de la diaspora, c'est un honneur pour moi de m'adresser à vous en tant que Premier ministre. J'appelle chacun d'entre nous à nous unir et à travailler ensemble pour empêcher la nation de sombrer dans l'abîme », a déclaré Henry.

« Aujourd'hui, il est de notre responsabilité en tant que dirigeants de travailler ensemble pour relever nos défis. Je sais que certaines personnes ont peur et se demandent qui dirige le pays. Nous n'étions pas prêts pour les événements récents, mais je peux vous assurer que dans très peu de temps, je dévoilerai un nouveau gouvernement de coalition. Ce gouvernement dirigera le pays pendant une courte période jusqu'à ce que nous puissions organiser de meilleures élections », s'est engagé Dr. Henry.

Le Core Group, un groupe d'ambassadeurs étrangers et de représentants spéciaux d'organismes mondiaux et régionaux basés en Haïti, a exhorté le Premier ministre nommé à prendre les devants samedi.

Dans un communiqué de presse publié par le Bureau intégré des Nations unies en Haïti, le Core Group a exhorté le docteur à établir une nouvelle administration et à organiser des élections présidentielles « le plus rapidement possible ».


ExodeNews est là pour vous Informer!

image

Daphkar Lacossade

Rédactrice

Laisser un commentaire





aucun commentaire pour l'instant