À la une

L' accord du 11 septembre entre les partis politiques et le pouvoir en place est caduc selon le president du PHTk

image

Dans une interview accordée à une station de radio de la capitale haïtienne, le président du parti Haitien Tèt kale a informé que l'accord du septembre 2021 signé entre le pouvoir en place est caduc. Les acteurs n'ont pas respecté les termes de cet accord, le delai est épuisé, a-t-il affirmé.

Etant un organe proche du pouvoir et signataire de l'accord du 11 septembre qui a renforcé de manière politique la gouvernance du PM Ariel Henry après l'assassinat du feu Jovenel Moïse, le président du PHTK Liné Balthazar affirme que les porteurs de l'accord ont passé hors de la mise en application de tout dont ils avaient souhaité. " Il n'y aura pas de nouveaux élus dans le pays en 2023, aucun point de l’accord n’a été appliqué, ni au niveau du contenu des activités encore moins dans les séquences préalablement définies ", a t-il relaté au cours de sa participation à l'émission "panel Magik" sur Magik 9.

Entre autres, Liné Balthazar précise que le premier ministre agit à lui seul comme principal chef de l'exécutif tandis que dans l'accord il y avait des provisions légales qui devaient assurer le plein contrôle sur les divers actions du chef du gouvernement et son cabinet. Contrairement, le président du PHTK dit constaté la déroute de tous ces projets, dont la mise en place d'un conseil électoral provisoire quelques jours après la signature de l'accord, le lancement d'un système d'audit de l'ONI pour s'assurer de la fiabilité de l'identité des citoyens qui devait participer aux élections. De fait, ces projets ont échoué a insisté M. Balthazar pour prouver que la non application de l'accord explique sa caducité. Néanmoins, Ariel Henry ne fait cadre à aucun accord politique, a t-il soutenu. "Personne ne sait quand il partira ni ce qu’il fait, ni le calendrier d’exécution qu’il s’est fixé".

Distant à certaines démarches de dialogues pronées par le PM Ariel Henry, le président du PHTK soutient que seul un dialogue franc sera capable de sortir le pays de la crise et soulève que le chef du gouvernement doit s'assoir avec les acteurs pour gérer la transition et établir un climat de paix et de stabilité dans le pays.

Exode News est là pour vous informer !

image

La Rédaction

La Rédaction

Laisser un commentaire





aucun commentaire pour l'instant