À la une

Le SDP lève l'ultimatum qu'il avait lancé au PM Ariel Henry

image

Dans une note de presse en date du 2 Novembre 2021, le secteur démocratique et populaire réitère sa volonté à l'application de l'accord du 11 septembre et enlève l'ultimatum qu'il avait lancé au PM Ariel Henry de prendre les rues à partir de ce mois de Novembre. Les responsables de cette structure félicitent le premier ministre pour la démission de Léon Charles et lui pressent davantage pour la formation d'un nouveau gouvernement.

L' adresse à la nation du premier ministre Ariel Henry semble attiser certains signataires de l'accord du 11 septembre. Dans une note en date du 2 Novembre, le secteur démocratique et populaire félicite le chef du gouvernement pour son engagement solennel à l'application de l'accord du 11 septembre.

Touchant le problème de l'insécurité, les responsables du secteur démocratique pressure le premier ministre à rejeter certains membres de son gouvernement, qui seraient en complicité avec les groupes armés. Selon eux, le gouvernement doit réagir le plus vite possible pour pallier aux problèmes de l'insécurité et de la rareté du carburant. Ils se félicitent aussi pour le choix de Frantz Elbé qui remplit actuellement le poste du haut-commandement de la police Nationale.

Notamment, après une rencontre tenue à la primature le 31 octobre dernier entre le premier ministre et le comité de suivi de l'accord du 11 septembre, le chef du gouvernement rassure aux signataires qu'il va procéder à un gouvernement de consensus dans les prochains jours.

Pour sa part, le SDP enlève son ultimatum qui
Selon ses representants; visaient à prendre les rues si le PM ne passe pas à l'application de l'accord qu'ils avaient eux-mêmes signé. Au final, le secteur attend la libération des prisonniers politiques, l'ouverture du pouvoir à un gouvernement de consensus et de beaucoup d'autres révendications éxigées dans l'accord!

Exodenews est là pour vous informer!

image

La Rédaction

La Rédaction

Laisser un commentaire





aucun commentaire pour l'instant