À la une

Arrestation nocturne de migrants haïtiens en RD: le consul James Jacques apporte des précisions 

image

Dans une note en date du 25 juin 2022, le consul d'Haïti en République Dominicaine, James Jacques apporte des précisions concernant l'opération nocturne des agents de l'immigration qui ont violé le droit de plusieurs citoyens haïtiens à Santiago de los Caballeros.

"Le Consulat Général d'Haïti à Santiago a le pouvoir de garantir les droits de ses citoyens sur le territoire dominicain. En tant que consul, ma présence n'était pas pour empêcher une opération mais pour fournir l'assistance demandée par les citoyens haïtiens résidant légalement en RD, et un dominico-haïtien détenu par les autorités dominicaines de l'immigration", a martelé James Jacques dans le communiqué portant empreinte du consulat.


Arrivé sur place, le consul d'Haïti dit  constater qu'il y avait deux bus déjà remplis d'haïtiens. Cependant, d'après le protocole d'entente sur le mécanisme de rapatriement (Haïti-RD de 1999), entre les deux pays, les autorités migratoires dominicaines s'étaient engagées à ne pas effectuer de rapatriements pendant les heures de nuit, c'est-à-dire entre 18h00 et 8h00. De même, ils ne devaient pas effectuer de rapatriements pendant les dimanches et jours fériés des deux pays, sauf entre 8h00. - 12hoo.

"Le dominico-haïtien Jonathan Solano, copropriétaire du restaurant L'aromate créole, a été arrêté par l' immigration même en présentant sa carte d'identité dominicaine, son permis de conduire et son passeport dominicain sous allégation qu'il parle créole", a indiqué James Jacques. Parallèlement, des étudiants détenteurs de leurs visas, ainsi que des citoyens légalement admis sur le sol dominicain ont eux aussi été victimes dans le cadre de cette opération.  Le bureau de l'agence de voyage "Nenel Tours", a été fouillé par les agents de l'immigration dominicaine. 

Par ailleurs, le consulat d'Haïti en RD condamne cet acte qui porte atteinte au respect des citoyens haïtiens vivant en terre voisine. Le consul James Jacques affirme qu'il n'est en connivence avec aucun gang qui trafique des visas et des passeports à Santiago. Ainsi, il renouvelle son engagement à travailler en toute légalité pour une meilleure harmonisation dans la coopération existant entre les deux pays.

Exode News est là pour vous informer!

image

image

La Rédaction

La Rédaction

Laisser un commentaire





aucun commentaire pour l'instant