À la une

Ajustement du prix de l'essence : chauffeurs et passagers ne s'entendent pas

image

Depuis l'ajustement du prix des produits pétroliers, le prix des courses ne cesse de causer des différends entre chauffeurs et passagers dans le transport en commun. Des chauffeurs alertent les responsables du MAST à régler le prix des différents trajets afin d'éviter le pire. 

Port-au-Prince, le 16 novembre 2022.- Ces dernières années, l'État est quasiment absent dans le secteur du transport en commun. "Cela fait quelques années, ce sont les chauffeurs qui fixent le prix des courses", a martelé Sylvia, une passagère à l'attente d'une camionnette à Delmas 75 pour se rendre à Puits Blain. De fait, les chauffeurs ont augmenté le prix des courses de manière démesurée. Certains d'entre eux veulent tenir le même coût tenu auparavant, lorsque le carburant a été indisponible. 

Comme Sylvie, beaucoup d'autres passagers font face à ce même problème. À Kenscoff, des riverains se plaignent du fait qu'on les fasse payer 100 gourdes alors qu'au moment de la pénurie de l'essence qui a duré plus que deux mois dans le pays, c'est ce même coût qu'on les fit payer le trajet. Parallèlement, des chauffeurs du transport public se prononcent à ce sujet et déclarent qu'ils font face à la cherté de la vie et une baisse considérable des activités économiques.  

En ce sens, les citoyens appellent le gouvernement à prendre des mesures pour fixer le prix des trajets du transport en commun afin d'éviter les altercations qui peuvent survenir entre chauffeurs et passagers.

Exode News est là pour vous informer!

image

La Rédaction

La Rédaction

Laisser un commentaire





aucun commentaire pour l'instant