À la une

L'ex Première Dame a été auditionnée au cabinet d'instruction.

image

L'ex première dame de la république Marie Etienne Martine Moïse s'est rendue au parquet de Port-au-Prince, hier, mercredi 6 octobre 2021 pour repondre aux différentes questions du magistrat instructeur, Garry Orelien en charge de l'enquête autour de l'assassinat de l'ex Président Jovenel Moise dans la nuit du 6 au 7 juillet dernier en sa résidence privée.

Bien escortée par des agents haïtien et étrangers, Martine Moise s'est présentée au carré du juge instructeur où elle a passé plus de trois heures d'horloge à répondre aux différentes questions liées à l'assassinat du feu président Jovenel Moise.

"J’encourage tous les gens à répondre aux questions qu’on aurait à leur poser. Tous ceux qui auraient des informations. Anticipez et venez ici afin que l’on puisse avancer et qu’on puisse identifier ceux qui ont fait ça" a exhorté l'ex Première Dame.

"J'ai répondu à moins de 80 questions, tout en soulignant que mon mari défunt était un président institutionnaliste qui travaillait pour le renforcement des institutions étatiques, c'est la raison pour laquelle que je demande à toutes les personnes ayant une obligation de venir répondre aux questions de la justice et à celles et ceux tenant des informations pouvant aider à l'abouttissement de ce dossier de participer à cette enquête, afin que la lumière soit faite" a ajouté la veuve de Jovenel Moïse.

Par ailleurs, l'épouse du président assassiné s’est déclarée prête à répondre à toute invitation d’un juge, quel que soit le dossier cité, car elle n'a rien à se reprocher.

Martine Moïse et ses deux enfants se sont constitués comme partie civile dans le cadre du dossier de l'assassinat de Jovenel Moïse. Hier, des plaintes ont été portées à l'égard des personnes comme: Dr. Ariel Henry, Joseph Félix Badio, Dimitry Hérard et plusieurs autres personnes citées dans le rapport qui avait été acheminé par la direction centrale police judiciaire (DCPJ) à l'ex commissaire Bed-Ford Claude.

Questionnée par des journalistes sur son ambition de se présenter comme candidate aux prochaines élections présidentielles, l'ex Première Dame a préféré ne pas se prononcer sur ce dossier qui intéresse plus d'un.

Exodenews est là pour vous informer!

image

Webertson Dorvil

Rédacteur

Laisser un commentaire





aucun commentaire pour l'instant