À la une

Migration : Démantèlement par la police chilienne d'un réseau de trafic d'enfants haïtiens vers les États-Unis, et le Mexique.

image

La police chilienne a démantelé un réseau criminel qui a aidé à faire passer clandestinement des centaines d'enfants de migrants haïtiens, parfois sans leurs parents, du nord du Chili vers le Mexique et les États-Unis, a annoncé Interpol ce lundi. Le groupe transnational a orchestré un réseau transfrontalier complexe qui a permis à environ 1,000 migrants haïtiens du Chili, dont 267 enfants chiliens de quitter le pays en de moins de six ans. Ces enfants sont tous nés de migrants haïtiens, selon l'agence mondiale de coordination de la police.

Certains des enfants, a indiqué la police, ne voyageaient pas avec leurs vrais parents, tandis que d'autres ont été retrouvés abandonnés ou leurs parents étaient décédés en cours de route.

"C'est horrible de penser à ce que ces enfants vulnérables, dont certains n'ont que quelques années, ont souffert", a déploré le secrétaire général d'Interpol, Jurgen Stock.

Les dures réalités de la migration en Amérique latine ont récemment été mises en lumière après que des milliers de migrants haïtiens aient formé un grand camp frontalier impromptu à la frontière Mexique-États-Unis. Certains ont été rapatriés par avion en Haïti, tandis que d'autres attendent que leur demande d'asile soit entendue aux États-Unis ou restent dispersés à travers l'Amérique latine à la recherche d'un refuge. De nombreux migrants haïtiens s'étaient initialement installés dans des pays d'Amérique du Sud comme le Chili et le Brésil, où certains disent avoir eu du mal à trouver du travail et ont été victimes de racisme.

ExodeNews est là pour vous Informer!

image

Daphkar Lacossade

Rédactrice

Laisser un commentaire





aucun commentaire pour l'instant