À la une

Rareté de carburant: le gouvernement souhaite ajuster le prix à la pompe

image

Le ministre de l'économie et des finances, Michel Patrick Boisvert annonce la possibilité d'un nouvel ajustement des produits pétroliers dans les pompes, et ce dans un contexte où la cherté de la vie et l'inflation sont à leur pic dans le pays.

Ce fut au mois de décembre 2021 que le gouvernement ayant à sa tête le premier minsistre Ariel Henry avait décidé d'ajuster le prix de l'essence à la pompe. Le prix de la gazoline a été passé de 201 à 250 gourdes, celui du diesel de 169 gourdes à 353 gourdes et le kérosène de 163 gourdes à 352 gourdes.

Après cette mesure, à l'approche de l'année 2022, la rareté des produits petroliers très souvent constatée sur le marché a été diminuée. Cependant, le déclenchement de la guerre entre la Russie et l'Ukraine va dépêcher une forte augmentation de prix du baril de pétrole sur le marché international. En Janvier, le baril qui se vendait à 86 dollar s'est rebondi à 150 dollars en juin 2022; une situation qui a exigé l'Etat haïtien à verser jusqu'à 9 milliards de gourdes par mois comme frais de subvention aux compagnies pétrolières.

Cette charge assez lourde pour l'Etat empêche son bon fonctionnement et les compagnies pétrolières n'ont pas trouvé assez de fonds pour passer des commandes qui peuvent alimenter ouvertement le marché, a expliqué Marc André Deriphonse, le président de l'ANAPROSS, dans une station de radio.

Pour faire face à la rareté du liquide en or sur le marché, le gouvernement promet un éventuel ajustement de ce produit. Une décision qui va avoir de grandes répercussions sur l'économie, puisque le carburant est un produit transversal qui est responsable du fonctionnement des activités dans plusieurs secteurs.

Exode News est là pour vous informer!

image

La Rédaction

La Rédaction

Laisser un commentaire





aucun commentaire pour l'instant