À la une

Selon le Spécialiste Merck, la pilule expérimentale Covid réduit le risque de décès et d'hospitalisation de 50%

image

Merck & Co. a déclaré ce vendredi que sa pilule expérimentale Covid-19 réduisait de moitié les hospitalisations et les décès chez les personnes récemment infectées par le coronavirus. Il demandera bientôt aux autorités sanitaires des États-Unis et du monde entier d'autoriser son utilisation.

S'il est autorisé, le médicament de Merck serait la première pilule à traiter le Covid-19, une avancée potentiellement majeure dans les efforts de lutte contre la pandémie.

En réalité, toutes les thérapies Covid-19 désormais autorisées aux États-Unis nécessitent une intraveineuse ou une injection.


Merck et son partenaire Ridgeback Biotherapeutics ont déclaré que les premiers résultats montrent que les patients qui ont reçu le médicament, appelé « molnupiravir » dans les cinq jours suivant les symptômes de Covid-19 avaient environ la moitié du taux d'hospitalisation et de décès que les patients qui ont reçu une pilule factice.

L'étude a suivi 775 adultes atteints de Covid-19 léger qui présentaient un risque plus élevé de maladie grave en raison du problèmes de santé tels que l'obésité, le diabète ou les maladies cardiaques.


Un groupe indépendant d'experts médicaux surveillant l'essai, a recommandé de l'arrêter tôt car les résultats intermédiaires étaient si solides que les dirigeants de l'entreprise ont déclaré qu'ils étaient en pourparlers avec la Food and Drug Administration et prévoyaient de soumettre une demande d'autorisation d'utilisation d'urgence dès que possible.


Ils prévoient également de soumettre des demandes de commercialisation à d'autres organismes de réglementation dans le monde.

"Cela a dépassé ce que je pensais que le médicament pourrait être capable de faire dans cet essai clinique", a déclaré le Dr Dean Li, vice-président de la recherche Merck.

Lorsque vous constatez une réduction de 50 % des hospitalisations ou des décès, cela a un impact clinique substantiel, a t’il ajouté


Des effets secondaires ont été signalés par les deux groupes dans l'essai Merck, mais ils étaient légèrement plus fréquents dans le groupe ayant reçu une pilule factice. L'entreprise n'a pas précisé les problèmes.

ExodeNews est là pour vous Informer !!

image

Daphkar Lacossade

Rédactrice

Laisser un commentaire





aucun commentaire pour l'instant