À la une

Meurtre de Shinzo Abe : Le suspect du crime sous les verrous

image

Shinzō Abe, âgé de 67 ans, est décédé, ce vendredi 8 juillet 2022, à Nara, dans l'ouest du Japon, après avoir été blessé par balles lors d'un événement politique. Le suspect du crime, âgé de 41 ans, un ancien militaire, a été rapidement interpellé par la police japonaise et son arme à feu à été saisie. Suite à ce crime, la communauté internationale dont Emmanuel Macron se dit choqué.

Né le 21 septembre 1954 à Nagato et décédé ce vendredi 8 juillet dans la région de Nara, Shinzõ Abe fut Premier ministre du Japon du 26 septembre 2006 au 26 septembre 2007 et du 26 décembre 2012 au 16 septembre 2020. L'homme d'État japonais a rendu l'âme dans un hôpital, suite à une attaque armée perpétrée contre lui, alors qu'il prononçait un discours de campagne.

D'après l'agence presse RFI, la campagne en prélude aux élections sénatoriales, prévues pour le dimanche prochain, a été suspendue. Par mesure de sécurité, l'actuel Premier ministre Fumio Kishida a annulé les prises de parole en public qu'il avait prévues pour ce vendredi.

Tetsuya Yamagami, âgé de 41, un habitant de la ville où s'est produit le drame, est identifié comme le tireur et les forces de l'ordre l'a interpellé en possession d'une arme à feu. Ce dernier est un ancien militaire, il a passé trois ans au service de la marine japonaise. Sous les verrous, Yamagami a déclaré aux enquêteurs qu'il n'appréciait pas le profil et les idées de Shinzo Abe et qu'il voulait le tuer.

Suite à ce crime odieux, les réactions proviennent de toutes parts dans la communauté internationale. Emmanuel Macron, Borris Johnson, Anthony Blinken, entre autres sont les personnalités qui ont déjà envoyé leurs sympathies aux familles, amis et proches de la victime.

Exode News est là pour vous informer!

image

PETIT FRÈRE Jean Rony Poito

Rédacteur

Laisser un commentaire





aucun commentaire pour l'instant